Addis Ababa

Cérémonie du café éthiopienne_Buna Bet, Ethiopia_Jebena Buna_Djebena ©Textes et Photos Pascal Mawuli Macé Ethiopie Voyage Ethiopie  Commerce solidaire Mawuli-Ethiopie
Notre équipe autour d'un Jebena Buna avec Emabet (+251 92 277 72 54), jeune entrepreneuse, dans sa Buna Bet (Maison du Café) à Bole. Addis Abeba
J'ai passé plusieurs mois en Éthiopie. J'ai choisi de visiter la capitale Addis Abeba guidé par des guides locaux et j'ai bien fait. J'ai découvert ainsi quelques places inconnues, tels l'intérieur du marché de Merqato ou encore la fontaine de Ras Makonen. Beaucoup de personnes connaissent ce marché (c'est le plus important d'Afrique) mais très peu vont à l'intérieur. C'est ici que vous découvrirez la vraie vie locale. Je fus accompagné par Sileshi (+251 91 293 57 79), Andarge (andusema@gmail.com) et Migbaru (+251 94 380 26 58 / Fantamig1@gmail.com) que je vous recommande chaudement.
En 1878, lors de la réunification du royaume d'Ethiopie, Ménélik II, Roi de Shoa, s'établit sur le Mont Entoto d'où il soumet les ethnies rebelles. Sa femme l'Impératrice Taitu décide alors de s'installer en contrebas près des sources d'eau chaude sur le plateau de Finfine, Ménélik II la rejoindra et fera de cette place sa futur capitale Addis Abeba, la "nouvelle fleur". 
Grâce aux victoires de Ménélik II et notamment celle d'Adwa en 1896, de nombreux nobles vinrent s'installer à Addis Abeba, se firent construire de magnifiques demeures et favorisèrent son expansion.
Profitez de la visite, au fil de la page !
Vous découvrirez :
* des musées d'Addis Abeba, le National Museum, le Red Terror Martyrs Memorial Museum, Addis Abeba Museum, l’université d'Addis Abeba, les anciens appartements privés d'Haile Selassie I et de Menen Asfaw Selassie dans le Palais Gennet Le'ul ...
* des églises orthodoxes d'Ethiopie à Addis Abeba, l'Eglise de la Sainte Trinité, L'Eglise Sainte Marie, L'Eglise Saint Estephanos, L'Eglise St Georges, l'Eglise Sainte Maryam d'Entoto, le Gebbi de Ménélik II à Entoto, l'Eglise Beata Maryam ...
* des lieux où sortir et se promener à Addis Abeba ...

Les musées

National Museum

Le National Museum of Addis Abeba Ethiopia.

Le Musée National d'Addis Abeba en Ethiopie.

 

"J’arrive enfin au National Museum.

A l’entrée, une maisonnette où se trouvent des militaires armés de kalachnikov, deux hommes et une femme plutôt jeunes et sportifs ... Les militaires me fouillent et me permettent d’entrer dans la cour du musée. Dans le parc, sont exposées de nombreuses statues de l’Empereur toutes plus belles les unes que les autres.

Parmi ces sculptures, une le représente avec deux enfants agenouillés près de lui, une autre le met en scène avec douze enfants que Sa Majesté a pris sous son aile. Je rencontrerai plus tard un de ces douze enfants ...

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Red Terror Museum

The Red Terror Martyrs Memorial Muséum of Addis Abeba Ethiopia

 

"Le Red Terror Museum est un joli musée vu de l’extérieur mais l’intérieur est plus obscur. Il témoigne des massacres perpétrés en Ethiopie par Mengistu et son régime le Derg ... 

Un mur composé de photos retracent les événements de l’année 1974, puis commence l’horreur qu’a subie le peuple éthiopien pendant 17 ans. Je m’accroche car quelques scènes et documents sont durs à supporter. Une pièce entière est remplie d’ossements retrouvés dans un charnier pas loin d’ici, sachant que plusieurs dizaines de charniers furent trouvés à Addis, je ne peux m’imaginer combien de vies innocentes furent sacrifiées par le Derg ...

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

 

Addis Abeba Muséum

Musée d'Addis Abeba

 

Construite au début d'Addis Abeba en 1880, cette ancienne demeure du Ras Biru Abtegabriel, ministre de la guerre de Menelik II, surprend par son architecture. Elle est devenue le musée d'Addis Abeba, retraçant ainsi son histoire et son expansion.

Le Musée d'Histoire Naturelle

"Le musée est intéressant, il recense l’ensemble des espèces animales (insectes, serpents, oiseaux, poissons, mammifères...) vivant en Éthiopie ...

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)


L'Université d'Addis et le Palais Le'ul Guennet

L'Université d'Addis Abeba, le Palais Genet Le'ul

 

"Sur le mur de l’entrée principale est fixée une plaque commémorative rappelant le don d’Haile Selassie I aux générations futures. À ses côtés, l’ancien logo de l’université, Haile Selassie I University...

Un escalier, que Sa Majesté a dû gravir à maintes reprises, nous amène au premier étage. Un des lions de l’Empereur nous y accueille. Un long couloir ... nous entraîne vers l’ancienne salle de bal reconvertie en galerie culturelle ... une représentation d’un guerrier éthiopien qui nous fait penser à un samouraï, et des tenues anciennes et traditionnelles mettent en valeur la richesse culturelle de l’Éthiopie.

          Dans une salle adjacente, je découvre des instruments de musique, une belle collection composée de plusieurs pièces.

          Dans un coin de la salle de bal, un panneau attire mon attention, une flèche indique la direction des appartements du Négus ...       

          Je suis rempli d’un profond respect lors de la visite de ces pièces. La présence du couple, bien qu’impossible, serait tout à fait envisageable dans la réalité quantique, et je la ressens presque. Je deviens gêné d’avoir dans un sens profané leur intimité, mais d’un autre côté, l’humilité du couple me conforte dans cette profonde estime que j’éprouve pour eux depuis bien des années.

         

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Les Icônes éthiopiennes

Les appartements privés du Roi des rois Haile Selassie.

J’arrive dans le hall d’entrée.

Une grande et large cheminée, un immense tableau du Roi des Rois, des vêtements ayant appartenu à ses enfants ou à des Liqa Maqwas et un tableau du couple impérial peint à l’occasion du Jubilée meublent la pièce. À droite, les appartements de l’Impératrice, à gauche, les appartements de l’Empereur ...

          La chambre n’est pas aussi grande que celles de certains monarques dans le monde, ou celles de comte, duc ou vicomte de châteaux médiévaux ou autres. Je la trouve raisonnable,selon le sens littéral du mot : conforme à la raison, à la sagesse ...

          Au fond, la salle de bain de couleur bleue qui, comme la chambre, reste très humble ...

 

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Les appartements privés de la Reine des reines Menen.

Les appartements de l’Impératrice Menen sont similaires à ceux de l’Empereur Haile Selassie I. Il n’y a pas de mobilier, juste quelques toiles représentant l’Impératrice et de la vaisselle ayant appartenu au couple. Au fond de la chambre, passé la double porte, une buanderie bleu ciel. La salle de bain est rose, agencée comme celle de l’Empereur ...

 M’inclinant avant de sortir, en signe d’égard, je continue la visite de l’ancien Palais.

          Au deuxième étage, la salle des banquets est devenue une galerie d’icônes et de croix sacrées. ...

  

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)


Eglises d'Addis Abeba

Eglise orthodoxe de la Sainte Trinité

... L’église de la Sainte Trinité, connue aussi sous le nom de l’église d’Haile Selassie I. ... Cette église est la deuxième plus importante du pays, derrière l’église d’Axoum, Notre Mère Marie de Zion.

La construction de cette cathédrale, commandée par Haile Selassie I, débuta en 1933 et fut stoppée en 1936 par l’invasion italienne. Les travaux reprennent en 1941, lors de la libération de l’Éthiopie, pour s’achever en 1942. Dès lors l’église fut dédiée aux anciens combattants de la guerre italo-éthiopienne qui permirent la défaite des italiens, ainsi qu’aux personnes qui ont accompagné l’Empereur et l’Impératrice en exil. Quelques caveaux leur sont réservés.

La crypte principale est richement illustrée de scènes de la vie du Négus, le plaidoyer de Genève en 1936, la libération de l’Éthiopie en 1941 et les funérailles de Tsehai, fille du couple impériale.

Le tombeau de Haile Selassie I et celui de Wayzäro Menen se trouvent dans l’aile gauche de la cathédrale. Plusieurs membres de la famille impériale y sont enterrés, ainsi que deux anciens patriarches de l’église orthodoxe éthiopienne, Abune Tekle Haymanot et Abune Paulos.

Autour de la cathédrale, je découvre l’Église «Bale Wold» (fête de Dieu le Fils), également connue comme l'église des Quatre Créatures célestes ... Un monastère porte également le même nom ... Dans cette enceinte ont été construits une école primaire et secondaire, le Collège Théologique de la Sainte Trinité, un musée, des monuments abritant les restes de ceux qui furent massacrés à Addis-Abeba par les Italiens en 1937 en réponse à une tentative d'assassinat visant le vice-roi fasciste italien Graziani, et la tombe des fonctionnaires du gouvernement impérial qui ont été exécutés par le régime communiste du Derg ... 

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Eglise Sainte Marie Addis Abeba

Eglise Estephanos

L'Eglise St Georges

L'Eglise St Georges fut construite à la demande de l'Empereur Menelik II afin de commémorer la victoire d'Adwa. Elle fut bâtie par les prisonniers faits au cours de cette bataille et fut achevée en 1911.

En 1917, le 11 Février , l’Impératrice Zawditu et le Ras Tafari y furent couronnés. 

En 1930, le 2 Novembre, toutes les nations y furent invitées pour le couronnement de Haile Selassie I .

 

(cf "Ma vie et les Progrès de l'Ethiopie de 1892 à 1937, Haile Selassie I). 

Eglise Orthodox Saint Maryam Entoto

Ste Maryam est la deuxième église construite à Entoto et donc à Addis. Elle se situe à environ 2900 m d'altitude. En 1889, Ménélik II y fut couronné.  

"L’église Sainte Maryam d’Entoto est bâtie à l’entrée de l’enceinte du Palais. Elle est ronde et magnifique, une forte impression de vie se dégage des multiples couleurs qui la recouvrent ... On y accède par deux entrées, une pour les femmes et l’autre pour les hommes ... "

 

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

A la droite de l'Eglise Sainte Marie d'Entoto se trouve la premiere église d'Addis Abeba.

Le Gebbi de Menelik II

"Ménélik II fit construire son Palais (le Gebbi) et la première église alors qu’Addis n’existait pas encore. Il est placé au milieu d’une forêt d’eucalyptus. Le premier de ces arbres fut offert à Ménélik II par des australiens ...

À l’entrée du Gebbi, sur la gauche, se trouve le Musée de Ménélik II."

 

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)


L'Eglise Beta Maryam, Mausolée de Ménélik II


Dans un parc magnifique où il n'est pas rare de croiser des tortues qui s'y sont installées, propice à leur survie l'endroit est calme et verdoyant, nous apercevons l'Eglise Beta Maryam d'Addis Abeba aussi connu sous le nom de Mausolée de Menelik II ou de Kidane Miret. Ba Beta Maryam fut construite par l'Impératrice Zawditu en 1911, elle est en pierre, énorme. Deux Lions de Judah protège ses portes. A l'intérieur, en sous sol, se trouve le Mausolée de Menelik II. Le fondateur d'Addis Abeba l'Empereur Menelik II est enterré ici avec sa femme l'Impératrice Taitu et sa fille l'Impératrice Zawditu qui régna de 1917 à 1930. Une des filles du Roi des rois Haile Selassie I, Tsehay, est exhumée dans le mausolée ainsi que l'Abuna Mattewos, fidèle soutient de la couronne. La pièce principale est orné de divers décors, les trônes des couples impériaux, des ombrelles des couronnements et au milieu une relique de la tunique de Krytos.  

Où sortir, se promener ...

Gare d'Addis Abeba

"... La gare d’Addis Abeba fut construite par le Régent d’Éthiopie, Ras Tafari. Les travaux débutèrent en 1928, le 13 février. Sa construction ne dura que vingt-trois mois et le 4 janvier 1930 elle fut inaugurée. La solidarité éthiopienne avait encore agi.

          Plus de 88 ans après, je me trouve devant, elle est toujours imposante et en bon état général. Une plaque commémorative  nous rappelle son histoire.

          Le fameux Lion de Judah en bronze est lui aussi toujours à la même place et trône fièrement dans le parc de la gare. Il fait même un clin d’œil au peuple, on peut observer sur sa crinière le profil du Roi des rois..."

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Parcs et Places à Addis Abeba

"Il est 1 h du matin, la journée commence en Éthiopie. Les magasins ouvrent et la rue est déjà débordante de vie. Un jeune homme tire son âne chargé de bidons en plastique, il s’en va les remplir d’eau à la fontaine de Piassa.

Le cireur de chaussures est déjà en place et brosse ses premiers souliers de la journée. A ses côtés se tient un vendeur de cigarettes, chewing gum, allumettes et briquets.

L’échoppe de l’épicier est prête et attend les clients. Les chauffeurs de taxi sont au taquet. Ils font les cents pas devant leur minibus et indiquent en criant leur destination : « Mescato !!!», « Arat Kilo!!!», « Piassa!!!», « Shouro Meda !!!», « Entoto !!!»...

La croix rouge éthiopienne

"Nous décidions de fonder la Société de la Croix Rouge à Addis Ababa le 1er Hamle 1927 (8 juillet 1935) dans le but de sauvegarder autant que possible la vie de Nos soldats. Dans cette intention, Nous entrions immédiatement dans la Croix Rouge Internationale. Comme la Société n'était installée que depuis peu de temps, le peuple ne connaissait donc pas l'utilité de la Croix Rouge. Comme personne, excepté quelques personnalités importantes, n'avait la possibilité d'offrir un soutien financier, Nous les aidions seul et dépensions pour le moment 200.000 dollars de Notre trésorerie pour le paiement des salaires, l'achat de médicaments et de toutes choses apparentées"...

(extrait de : "Ma vie et les Progrès de l'Ethiopie de 1892 à 1937, Haile Selassie I ...)


Mama's Kitchen

"... A 19h, John, un ami suisse, vient me chercher pour me faire découvrir Mama’s Kitchen, une institution à Addis Abeba.

Mama’s Kitchen est une chaine de bars branchés fréquentés par la jeunesse privilégiée. Celui où m’emmène John est le tout premier situé dans le quartier de Bole. Tous les lundis soir, est organisée une soirée Ethio-jazz. Pas moins de vingt musiciens se produisent ce soir là.

      L’entrée est payante et les consommations un peu plus chères que dans les autres bars, mais ca vaut le coup. La salle est bondée, comme chaque semaine ils refusent du monde. Nous entrons sans difficulté, John connait bien les propriétaires. Fan d’Ethio-jazz et de jazz, il côtoie ce bar depuis qu’il s’est installé en Éthiopie, il y a dix ans..."

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

Exposition d'Arts Contemporains

Devant la National Gallery, est exposée une des premières voitures entrées en Éthiopie, ayant peut être appartenu à l’Empereur Ménélik II d’après ce que me dit un local. A l’intérieur du bâtiment une exposition du peintre Robel Berhene dont les toiles m’ont impressionné, son travail est époustouflant. Betam Qongo.

(extrait de "A la découverte de l'Ethiopie, Addis Abeba, rencontre avec la famille impériale." de Pascal Mawuli Macé)

 



Commentaires: 2
  • #2

    Melvin (mercredi, 06 février 2019 12:31)

    Une découverte complète et de magnifiques photos, merci pour le partage

  • #1

    naya (mardi, 29 janvier 2019 07:21)

    wouawww quelle beauté et quelle histoire
    L'Ethiopie est un pays a connaitre et tu m en donnes l envie de plus en plus
    merci pour ces precieux partages....